Menu déroulant

Brèves

Août 2016

Changement climatique - Histoire et enjeux

Changement climatique - Histoire et enjeux

Trois membres du Club des Argonautes, Jacques Merle, Bruno Voituriez et Yves Dandonneau ont publié un ouvrage dans lequel ils racontent comment les sciences de la Terre ont connu, ces dernières décennies, une mutation historique avec la prise de conscience du changement climatique.

Cette période représente au sens propre un tournant historique pour l'humanité, véritable mutation des rapports de l'homme avec la nature et la planète Terre qui la porte. Elle n'est plus le réservoir immuable de ressources illimitées à la disposition de l'espèce humaine qui découvre qu'élément constitutif, parmi d'autres, du système Terre, elle doit apprendre à le cogérer pour y vivre dans les meilleures conditions possibles.

Les auteurs, chercheurs océanographes, entrés dans la carrière au début des années 1960, ont été les témoins et les acteurs d’une aventure scientifique sans précédent rassemblant des milliers de chercheurs, du Nord et du Sud, et relevant de plusieurs spécialités des sciences de la Terre. Ils ont vécu de l’intérieur ces transformations et racontent l’évolution des idées, l’avancée des connaissances et les événements sociopolitiques qui se sont enchaînés et entrecroisés depuis la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, pour arriver à la perception actuelle, en 2016, que l’humanité a du changement climatique en cours. Ils pointent les étapes essentielles, les convergences plus ou moins fortuites, logiques ou contraintes, de disciplines scientifiques jusque-là séparées et cloisonnées, venues s’assembler comme les pièces d’un puzzle autour de la question climatique, sous l’impulsion de quelques personnalités déterminantes dont ils évoquent les avancées scientifiques les plus marquantes.

Changement climatique - Histoire et enjeux

Éditions L'Harmattan.

Juin 2016

Le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) va produire un rapport spécial sur l'océan

Ce rapport sera consacré aux interactions entre le climat, l’Océan et la cryosphère.
IL va permettre de construire une vision intégrée des impacts des changements climatiques sur l’Océan, et du rôle de l’Océan sur le système climatique lui-même. Il devrait également dresser un état des solutions et des politiques publiques à mettre en œuvre pour les régions côtières et insulaires les plus vulnérables. Voir l'article du Monde.

Mai 2016

Lancement du satellite sentinel-1b

Les satellites "Microscope et Sentinel1-B ont été lancés le 24 avril 2016 depuis la base guyanaise de Kourou.

Microscope est un microsatellite dont la mission est de vérifier le principe d'équivalence énoncé par Einstein qui postule que tous les objets tombent de la même façon dans le vide quelles que soient leurs masses, indépendamment de leur densité, structure ou composition. Ceci est devenu possible grâce aux fameux micro-accéléromètres de l'ONERA et au travaux du physicien Pierre Touboul, mais aussi aux recherches de Gilles Metris, astronome à Geoazur ainsi que de deux laboratoires de recherches allemands. L'aboutissement de cette expérience fondamentale touche particulièrement le Club des Argonautes, puisque notre collègue François Barlier a été, en 1991, l'un de ses initiateurs ! Le contexte de réalisation a ensuite évolué pour aboutir à la fin des années 90 au projet Microscope actuel.

Lire la suite ou masquer

Avril 2016

COP 21 : signature de l'accord de Paris sur le climat

Le vendedi 22 avril 2016, s'est tenu à New York la première étape du processus de ratification de l'"Accord de Paris", adopté à l'issue de la COP 21 par l’ensemble des 195 parties. Lors d'une cérémonie à l'ONU, 175 pays ont signé cet accord.
Une étape reste à franchir, la ratification, qui dans la majorité des pays requiert l'approbation de la représentation nationale. Quinze pays ont déjà ratifié, pour la plupart des petits États insulaires.
L’accord ne pourra entrer en vigueur que lorsque cinquante-cinq pays responsables d’au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre l’auront ratifié.
Les pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre que sont les États-Unis, la Chine et le Canada devraient parvenir à une ratification cette année, ce qui dans une hypothèse optimiste, pourrait conduire à une entrée en vigueur de l'accord dès 2017.

Lire la suite ou masquer

Avril 2016

Mesure hauteur de surface de l'océanJason-3 Premières mesures de hauteur de la surface de l'océan.

Mis en orbite le 17 janvier 2016, le satellite US/Europe Jason-3 a produit sa première carte de  hauteur dynamique de l'océan. La NASA a publié en même temps la carte semblable réalisée par Jason-2 (lancé huit ans plus tôt).
En effet, dans la période actuelle d'inter-étalonnage, les deux satellites sont en vol en formation serrée, ce qui permet de comparer leurs mesures respectives de la même réalité géophysique. C'est la troisième fois qu'une telle opération permettant d'inter-étalonner deux systèmes de haute précision, construits à plusieurs années d'intervalle, est réalisée.
Après le vol en formation serrée de Topex-Poséidon et Jason-1, début 2002, puis celui de Jason-2 avec Jason-1, au deuxième semestre 2008, on pourra ainsi disposer d'une série de mesures homogène et ininterrompue, se prolongeant sur près de trois décennies.
Couvrant près de 90 % de l'océan mondial tous les dix jours, ces quatre satellites auront donc fourni plus de mille cartes de la topographie dynamique. On peut apprécier la  richesse de cette collection, si l'on considère qu'avant l'ère spatiale, il avait fallu près d'un siècle pour obtenir une seule carte, bien moins précise.

Voir site de la NASA

Mars 2016

Un nouveau label « Bâtiment Bas Carbone » pour 2016, parrainé par Jean Jouzel. De hauts immeubles en bois massif.

Suite à la COP 21 et à la loi sur la transition énergétique, un nouveau label "Bâtiment bas carbone" va prochainement voir le jour. Il permettra de mesurer l’empreinte carbone des bâtiments tout au long de leur cycle de vie.

On connait bien la contribution de l'exploitation des bâtiments (chauffage, eau chaude…) aux émissions de gaz à effet de serre (soit plus de 100 millions de tonnes d’équivalent CO2 en France). En effet dans les statistiques, ce domaine est bien identifié, c'est le secteur "résidentiel tertiaire". En revanche, on parle moins de l'impact de la construction des bâtiments qui sont traditionnellement classés dans le secteur « industries manufacturières» et rarement isolés. il s'agit de l'extraction  des matériaux de construction, de leur élaboration, leur transport, et leur déconstruction en fin de vie.

Lire la suite ou masquer

En savoir plus :

Carbone 4  Le Monde

Mars 2016

Les premières Images transmises par le satellite Sentinel-3A sont prometteuses.

Lancé il y a trois semaines, Sentinel-3A comporte une série d'instruments performants pour fournir des mesures systématiques des océans, de la terre, de la glace et de l'atmosphère terrestre.
Les trois principaux instruments (radiomètre, altimètre et spectromètre) ont déjà donné un aperçu de leurs capacités.
Des mesures et des images de bonne qualité on été transmises : suivi des variations du niveau de la mer, détroit de Gilbratar dans lequel on voit précisément des tourbillons de sédiments et des algues le long de la côte sud-ouest de l'Espagne et le long de la côte atlantique du Maroc, une longue fissure traversant le plateau de glace à l'est de la partie centrale de la péninsule antarctique

Mars 2016

Le troisième satellite du programme européen Copernicus, Sentinel-3A a été mis sur orbite ce mardi 16 février 2016.

Copernicus est le programme européen d’observation et de surveillance de la Terre (anciennement appelé GMES). Le satellite Sentinel 3 apportera des informations utiles à l'ensemble du programme et plus particulièrement à la composante dédiée à la mer (CMEMS)  dont le chef de file est Mercator Ocean. L'objectif du programme est de fournir aux pays   européens des données complètes en temps quasi réel, leur permettant d'assurer le contrôle et la surveillance de l'environnement.

Sentinel 3-B, satellite jumeau de Sentinel 3-A sera lancé dans un an. Les satellites Sentinel-3A et 3B constitueront une des composantes spatiales de ce programme qui comprend aussi les Sentinel-1 (observation radar tout temps) et Sentinel-2 (observation optique haute résolution), mis sur orbite au cours des deux dernières années. Les Sentinel-3 doivent mesurer des grandeurs caractérisant les processus dynamiques affectant les océans : hauteur des vagues, vitesse des vents, température et couleur de la surface océanique, ainsi que la topographie dynamique.

Un mois après le lancement de Jason-3, le Club des Argonautes se réjouit de ce double succès, qui ouvre une ère nouvelle : celle où la promesse d'une transition réussie de la recherche aux applications opérationnelles se concrétise enfin.

Voir aussi le point sur l'altimétrie au 18 janvier 2016 et page sur les "Mesures depuis l'espace".

Février 2016

Stril explorerLe projet d'usine exploitant l'ETM de DCNS en Martinique, Nemo (New Energy for Martinique and Overseas) est en route.

La société suédoise MMT et la société norvégienne Reach subsea ont été retenues par DCNS pour mener des études de géophysique et de géotechnique par sondages dans la zone de la future usine ETM offshore. Cette usine qui sera construite par DCNS et Akuo Energy, opérateur français d'installations d'énergies renouvelables, sera située sur la côte est de l’île, à 7 km au large de Bellefontaine, et livrera à partir de 2020, une puissance de 10,7 MW (pour une puissance brute de 16 MW, l'écart étant la puissance autoconsommée par l'installation).
Les deux entreprises retenues mèneront leurs travaux pendant deux mois dès le premier trimestre 2016. Elles utiliseront pour effectuer leurs sondages et mesures le "DP2 vessel Stril Explorer", navire particulièrement bien équipé pour ce type de recherches.
Voir aussi : Énergie Thermique des Mers, que s'est-il passé en 2013 ?

Février 2016

Température globale de la Terre NOAALa NOAA, la NASA et le Met Office viennent de publier leurs analyses du bilan climatique mondial pour l’année 2015

Ces analyses sont très similaires et indiquent que la température moyenne sur la Terre durant l’année 2015 est au moins 0,75°C (+/- 0,1 °C) au-dessus des moyennes de référence (1961-1990), soit environ 1°C au-dessus de la moyenne 1850-1900. Elle établit ainsi un nouveau record depuis 1850.

Voir les résultats : du Met Office, de la NASA, de la NOAA

Janvier 2016

Lancement de Jason3Lancement réussi du satellite océanographique Jason 3 ce dimanche 17 janvier 2016

À 19h42 (heure de Paris), la fusée américaine Falcon 9 a décollé de la base de Vandenberg, en Californie, pour libérer 55 minutes plus tard, le satellite Jason-3. Jason-3 a un rendez-vous important et précis. D'ici 3 à 4 semaines, il rejoindra le point de l'orbite situé à une minute derrière Jason-2. Pour la troisième fois, cette prouesse technologique permettra de réaliser un inter-étalonnage entre ces deux systèmes de mesure de haute précision du niveau de la mer, comme cela a déjà été le cas entre Topex-Poseidon et Jason-1, puis entre Jason-1 et Jason-2.

Voir la News : LANCEMENT DE JASON-3 - Le point sur l'altimétrie au 18/01/2016

 

Florence RabierFlorence Rabier (France) remplace Alan Thorpe (Royaume Uni) comme Directeur Général du CEPMMT (European Centre for Medium-Range Weather Forecasts.) :

http://www.ecmwf.int...5.pdf

Avec la nomination de Florence, la France devient la première Nation européenne à avoir eu 3 personnes à la tête du Centre Européen (Jean Labrousse; Dominique Marbouty; Florence Rabier)

Florence Rabier, Ingénieur de la Météorologie, a travaillé au développement de l'assimilation variationnelle. Elle a effectué sa thèse sur ce sujet (soutenance en 1992) sous la direction conjointe de Philippe Courtier et Olivier Talagrand. Cette thèse lui a valu le Prix André Prud'homme de la Société Météorologique de France.
Elle a ensuite exercé différentes responsabilités à Météo France et au CEPMMT, aussi bien sur des projets de recherche (projet Concordiasi de ballons stratosphériques en Antarctique) que sur la prévision opérationnelle. Elle dirigeait depuis deux ans le 'Forecast Department' du CEPMMT.

http://www.ecmwf.int/...director-general

Décembre 2015

Logo du programme ArgoLa barre des 4000 flotteurs ARGO a été franchie.

Le programme international ARGO lancé en 2000 avait pour objectif de développer un réseau global de 3000 flotteurs autonomes mesurant en temps réel la température et la salinité des océans jusqu'à 2000 m de profondeur. Cet objectif a été atteint en 2007.

Le programme se poursuit et on vient d'atteindre les 4000 flotteurs. Argo est un élément essentiel du système global d’observation des océans qui est indispensable pour comprendre et prévoir le rôle de l’océan sur le climat de la planète. Certes, l'océan mondial n'a jamais été autant observé que depuis le début du XXIème siècle (plusieurs milliers de mesures par heure !). Cependant... compte tenu de l'immensité du milieu océanique, et de l'enjeu de société que représente une connaissance plus précise de son rôle dans le rythme et l'ampleur du changement climatique, ces observations plus denses et plus fréquentes, demeurent largement insuffisantes, notamment pour ce qui concerne l'océan profond.

Voir les cartographies des flotteurs dans l'océan mondial mises à jour le 5 août 2015 :

Plan actuel de densité des flotteurs Argo à l'échelle globale

Video suivant les mouvements des flotteurs dans l'océan  mondial depuis l'année 2000 jusqu'à août 2015 (36 Mo).

Voir aussi les pages du site :

Argo nouvelle génération : le programme NAOS

 Mesures in-situ

Décembre 2015

Train du climatEn amont de la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques «Paris Climat 2015», la SNCF et un collectif de scientifiques lancent le "Train du Climat", du 6 au 25 octobre 2015 !

Il s'agit d'une opération initiée par un groupe de chercheurs toulousains en science du climat  (Catherine Jeandel, Christophe Cassou Serge Planton) ainsi que d'une spécialiste des relations science et société (Béatrice Korc).

Cette opération est soutenue par l'association Météo et Climat.

Lire la suite ou masquer.

En savoir plus :

http://www.trains-expo.fr/..dossier_29.pdfhttp://messagersduclimat.com/

http://www.trains-expo.fr/..rame_mistral.php

Septembre 2015

Makai connects OTEC plant to US grid Une avancée dans le domaine de l'énergie thermique des mers.

La société Makai a construit  une usine OTEC à Hawai. Elle a été raccordée au réseau électrique en août 2015 D'une puissance de 100 kW, elle permet d'alimenter 100 foyers.C'est la première réalisation vraiment opérationnelle. Seule une usine test de 50 kW avait été implantée au Japon dans l'archipel de Okinawa par la société Xenesys. (voir News 2013).Il reste encore un chemin technologique à parcourir pour arriver à une puissance de 10 MW puis 100 MW comme l'avaient projeté Locheed Martin et Makai, il y a quelques années.

Voir aussi : "Makai Connects World’s Largest Ocean Thermal Plant to U.S. Grid"

Septembre 2015

Image satellite Meteosat 10

Le satellite Météosat-11 (encore appelé MSG4, 4e et dernier satellite Meteosat de la 2e génération) a été mis sur orbite depuis Kourou, le 15 juillet 2015.

Après sa recette en vol, MSG-4 sera stocké en orbite pour 2,5 ans, puis exploité jusqu’à ce que deux satellites MTG-I puissent assurer l’ensemble des missions d’imagerie Meteosat, vers 2023.

Cette procédure permet de garantir la continuité des observations, la continuité du service Meteosat et la meilleure transition possible avec les satellites Meteosat de Troisième Génération. 

En savoir plus.

Août 2015 

Sentinael 2ALe 23 juin 2015, lancement réussi, depuis la base de Kourou du satellite d'observation de la Terre, Sentinel 2A.

Il fait partie du programme Copernicus (anciennement GMES) de surveillance de la Terre financé par la Commission Européenne. C'est le deuxième d'une série de sept satellites

Lire la suite ou masquer

Juin 2015

IPSL - Cours en ligne sur le climatL'IPSL a sur son site une rubrique formation dans laquelle figurent  des cours sur le climat, destinés aux étudiants, mais tout aussi intéressant pour un grand public désireux de mieux comprendre ces sujets d'actualités. Certains de ces modules sont en accès libre. Les principaux sujets abordés sont l'effet de serre, les causes possibles d'un changement climatiques (astronomiques et autres), les observations, les mécanismes de rétroactions.

En savoir plus.

Juin 2015

Surveillance des océansComme annoncé dans la News de Novembre 2014, la Commission Européenne et Mercator-Océan ont signé un accord qui délègue à Mercator -Océan la mise en place du service Copernicus de surveillance des océans.

Ce service a été officiellement ouvert le 7 mai 2015.

Lire la suite ou masquer

Mai 2015

Hydrolienne SabellaAprès 3 mois d’assemblage sur le port de Brest, l’hydrolienne Sabella D10 s'est dévoilé au grand public le samedi 25 avril sur le port de commerce de Brest.

Cette machine de 10 m de diamètre, 17 m de haut, pèse 450 tonnes, (dont 190 tonnes de lest). Dans 2 mois, un navire allemand viendra la positionner par 57 m de fond dans le passage "Fromveur", situé entre l'archipel de Molène et l'île d'Ouessant, au nord de la mer d'Iroise, lieu de très violents courants.
La production électrique sera d'abord limitée a 250 kW, avant d'atteindre, dans quelques mois, la puissance maximum de 1 MW. Le câble électrique de 2 km de long, comporte 2 sections: une section de 200m raccordée à la machine, tandis que l'autre est raccordée a Ouessant...  

En savoir plus

Mai 2015

Submersion, comment gérer la montée du niveau des mers?

C'est le livre écrit par Laurent Labeyrie, membre du Club des Argonautes, publié aux éditions Odile Jacob.

La mer monte... Inéluctable effet du réchauffement climatique, cette élévation du niveau moyen des mers n’est que de quelques millimètres par an : rien là de bien spectaculaire, même si cela suffit, comme à La Faute-sur-Mer, pour causer de terribles catastrophes. Qu’en sera-t-il lorsqu’une montée des eaux de plus d’un mètre sera atteinte d’ici à la fin du siècle, et bien plus par la suite ?
Lire la suite ou masquer

Mars 2015

Trois chercheurs du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement, à Gif-sur-Yvette, Jean Poitou, Pascale Braconnot et Valérie Masson-Delmotte,  ont combiné leurs expertises  pour nous faire découvrir ce qu'est la science du climat et comment elle permet de répondre aux questions du passé et du présent.

C'est l'objet de ce livre clair et précis : Le Climat, la Terre et les Hommes.

Lire la suite ou masquer

Éditeur Edps Sciences. (en cliquant sous l'image du livre, on peut consulter les 24 premières pages)

Février 2015
Énergie thermique des mers, en Indonésie (ETM).

Akuo Energy et PT Pertamina ont signé un protocole d'accord pour le développement de projets d'énergie renouvelable en Indonésie. Ces projets concerneront la production d'électricité à partir du vent, du  photovoltaïque et de l'énergie thermique des mers.

PT Pertamina est la société nationale d'énergie de l'Indonésie. Elle couvre les secteurs du pétrole, du gaz et des énergies nouvelles. Akuo Energy est le premier producteur indépendant français d’énergie renouvelable. DCNS sera son partenaire pour l'ETM.

L'objectif de développement est 2018. A suivre.

Février 2015

Préparation de la COP 21

Les pourparlers sur le climat reprennent. En effet entre chaque COPannuelle se déroulent traditionnellement plusieurs sessions intermédiaires rassemblant 195 pays sous l'égide de l'ONU, destinées à préparer la COPsuivante.

En vue de la COP 21 qui se tiendra à Parisen décembre 2015, la première session s'est déroulée du 8 au 13 février 2015 à Genève.

Sa mission était d'élaborer un texte de base dont l'objectif est d'aboutir à un accord international visant à limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici la fin du siècle.

Les participants ont pris comme base de travail le texte issu de la COP 20 de Lima, d'une quarantaine de page.  L’objectif fut de permettre à chacune des 195 parties présentes d’inclure des amendements au texte qui servira de base de discussion à Paris. Il en ressort un texte plus volumineux, incorporant les souhaits des différents États, qui pourront ou non être retenus dans les mois à venir. Il s'agit encore d'un catalogue. Il n'y a aucune données chiffrées de réduction d’émission de gaz à effet de serre, et pas de calendrier.

Nombres de questions politiques sensibles restent à finaliser : l’équité dans la répartition des efforts, le niveau de soutien que les pays développés apporteront aux pays en développement...

Mais il est prévu d'autres sessions. La prochaine aura lieu à Bonn en juin. On peut espérer qu'elle sera une véritable réunion de négociation.
En parallèle les pays doivent transmettre au secrétariat de la Convention des Nation Unies leur contribution et leurs engagements à la réduction des émissions de gaz à effet de serre avant le 31 mars «s’ils le peuvent», plus tard sinon.

Février 2015

Prix de l’académie des Sciences "Christian Le Provost Océanographe" 2015
Ce prix est destiné à récompenser l’auteur de recherches conduites dans un laboratoire français pour des travaux remarquables en océanographie physique et biogéochimique.
La date limite de candidature est le 02/03/2015
En savoir plus

Février 2015

Le 31 janvier 2015, la NASA a lancé avec succès le satellite SMAP  depuis la base de Vandenberg.

Le satellite SMAP  effectuera des mesures d'humidité du sol de la surface terrestre (jusqu'à 5 cm de profondeur) Il fait aussi la distinction entre sol gelé et dégelé. Placé sur une orbite héliosynchrone, il réalise une couverture  complète du globe terrestre et repasse au-dessus de la même zone tous les 2 à 3 jours.

SMAP produira des cartes de l'humidité des sols que les scientifiques utiliseront pour mieux comprendre la façon dont l'eau et le carbone (sous ses diverses formes) circulent.

Il comporte deux instruments scientifiques :
un radiomètre passif en bande L, et un radar à ouverture réelle utilisant plusieurs faisceaux polarisés en bande L dans la bande de fréquence 1,20-1,41 GHz.
Ce satellite d'observation fait partie du programme NASA "Earth Observing System (EOS)", ensemble de satellites  chargés de collecter des données à la surface de la Terre, la biosphère, l'atmosphère terrestre et les océans.

Voir aussi :

http://smap.jpl.nasa.gov/

http://eospso.gsfc.nasa.gov/

Février 2015

Année 2014 : la plus chaude globalement pour la Terre,depuis le début des relevés de températures en 1880, selon deux analyses séparées effectuées par la NASA (GISS, cliquer sur la courbe pour l'agrandir) et la NOAA, tandis que Météo France annonce un record de température pour l'hexagone depuis 1900 :

"La température moyenne annuelle en 2014 sur la France devrait dépasser de plus de 1,2 °C la normale (période de référence 1981-2010)..."

Concernant la planète entière, les analyses des agences américaines montrent que l’année 2014 se situe à 0,68°C au-dessus de la moyenne des années1951/1980.

À ce jour, le 21ème siècle compte 9 des dix années les plus chaudes, 1998 étant la dixième.

Voir aussi :

http://data.giss.nasa.gov/gistemp/

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/

http://www.meteofrance.fr..9501872

Video NASA - 2014 continues long-term global warning. Le réchauffement climatique depuis 1880.

News 2015 :L’année climatique 2014 - L’année la plus chaude de l’époque moderne

Janvier 2015

Énergie thermique des mers (ETM), DCNS lance un deuxième programme en Martinique.

Après le projet NEMO de centrale flottante (offshore), DCNS, Akuo Energy et  Entrepose ont annoncé la signature d'un partenariat pour développer une unité terrestre (onshore) NAUTILUS.

"De petite puissance, cette centrale ETM à terre permettra de coupler à la production d’électricité des solutions de climatisation, de production d’eau douce ou d’aquaculture, en valorisant l’eau froide des profondeurs."

Cette annonce a été faite en présence de Manuel Valls qui a déclaré l'intérêt du gouvernement pour ce projet :

"... je souhaite que le gouvernement évalue le financement nécessaire à ce projet créateur d’emplois. Il doit y avoir une juste expertise des coûts et des bénéfices, pour définir à quelles conditions il pourrait être inscrit dans la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie de la Martinique".

Voir aussi :

Communiqué de presse DCNS

Site Mer et Marine

Décembre 2014

Après la COP 20 à Lima.

Pour la réduction des émissions de CO2 d'ici 2050 par la méthode des contributions volontaires, les chances de succès restent minces.

La pierre d'achoppement demeure le désaccord entre  pays développés et émergents ou en voie de développement sur les mesures à privilégier : atténuation ou adaptation.

Comme pour les COP précédentes, rien n'a vraiment été tranché, mais in extremis un accord a été trouvé sur le format de l'engagement pour une contribution nationale (année de référence, période d'engagement,  plan d'action), que chaque pays devrait prendre courant 2015 pour réduire ses émissions.

Le fossé  entre les recommandations du GIEC et les actions qui devraient s'en suivre au niveau des États, continue hélas à se creuser.

Á lire : "Le changement climatique histoire et enjeux". Chapitre 11 et chapitre 13 .

Décembre 2014

En mars 2015, le satellite Jason-3 sera mis sur l'orbite "historique", où il rejoindra Jason-2. Comme ses prédécesseurs, de TOPEX-Poséïdon à Jason-2, il mesurera les variations de hauteur dynamique à la surface des océans.

Jason-2 sera maintenu sur son orbite quelques mois et fera les mêmes mesures que Jason-3 pour inter étalonner les deux systèmes de haute précision, et limiter ainsi le risque de biais ou de dérive dans la série de mesures. La pérennité de ces observations vitales (climat et océanographie opérationnelle)  pourrait être ainsi assurée.

Voir aussi :

Le Conseil d'Eumetsat ouvre la voie à la réalisation de Jason-3.

Année 2012 : de nouveaux satellites disponibles pour la météorologie et l'océanographie

Success story Jason-1

Décembre 2014

 

Pour illustrer concrètement ce que pourrait être le temps en 2050, l'Organisation Météorologique Mondiale, s'appuyant sur des scénarios climatiques utilisés par le GIEC, présente sur son site web des bulletins météorologiques tels qu'ils pourraient être diffusés lors d'une journée d'été boréal de 2050 sur les chaînes de télévision de différents pays.

La journée choisie correspond à une situation météorologique caniculaire sur une grande partie de l'Europe, avec un rafraîchissement attendu dans quelques jours sur le nord. Après son bulletin fictif, chaque présentatrice se replace à l'heure actuelle pour faire un résumé des changements climatiques attendus sur son pays entre 2010 et 2050 et de leurs impacts.
https://www.youtube.com/user/wmovideomaster

Novembre 2014

Dans uneNews de décembre 2013, nous indiquions que Lockheed Martin et Makai travaillaient depuis plusieurs années sur le projet de construction d'une usine pilote OTEC offshore de 10 MW à Hawaii qui devait être opérationnelle fin 2013. Finalement,  les composants clés que sont la turbine et l'échangeur ont été livrés fin octobre 2014. L'usine pilote devrait être connectée au réseau électrique local début 2015.

Voir communiqué de Makai

Novembre 2014

GIEC : publication de la synthèse du 5 éme rapport sur le changement climatique et du résumé pour les décideurs.

Rien de nouveau, mais des messages forts à l'attention des politiques.

"...l'influence des hommes sur le climat est claire, et cette influence croît rapidement. ... nous devons agir vite et de manière décisive si nous voulons éviter des conséquences destructrices....