Menu déroulant

Rubrique Fantaisie

De l’inutilité du chauffage : Le rêve de Monsieur Cryos

Bruneau Voituriez - Mars 2010


Monsieur Cryos rentre chez lui sans s’attarder au bureau où souvent il s’ingénie à traîner espérant impressionner ses supérieurs qui ne sont pas dupes puisqu’ils font de même vis-à-vis de leur échelon supérieur et qu’ils savent très bien que comme eux, Cryos n’a pas grand-chose à faire.

Monsieur Cryos ne veut pas rater l’émission «C dans l’air» : on y parle ce soir du changement climatique et du Giec dénoncés à longueur d’interventions médiatiques par sa nouvelle idole qui démolit à tout va les "réchauffistes" qui n’en peuvent mais : Vincent Courtillot qui sait si bien, et avec quelle aisance, remettre à leur place ces catastrophistes qui manipulent leurs données pour se faire valoir et inventent des prévisions pour mieux se faire financer ! Ils entraînent les Hulot et autres Artus Bertrand pour imposer des taxes encore des taxes toujours des taxes comme cette stupidité de taxe carbone. C’est toujours le contribuable qui paye !

Tout le monde sait que le climat change tout le temps, qu’il a fait plus chaud dans le passé, qu’il fera plus froid dans l’avenir ; on connaît l’optimum médiéval, époque où il y avait beaucoup moins de glace au Groenland ; on connaît le petit âge glaciaire sous Louis XIV qui se disait le Roi Soleil. Le soleil justement : on sait bien que le petit âge glaciaire est dû à un affaiblissement de l’activité du soleil. Le soleil c’est la source d’énergie qui alimente le climat : s’il varie; le climat change, c’est tout à fait naturel. C’est comme le chauffage central si vous activez la chaudière il fait plus chaud si vous la ralentissez il fait plus froid. C’est simple comme bonjour ! Qu’est ce qu’ils peuvent être cons avec leur effet de serre auquel on ne comprend rien !

La chaudière justement. Monsieur Cryos est maintenant installé devant son poste de télévision. L’émission commence : Monsieur Courtillot est là, Monsieur Jouzel, ce vendu au Giec, aussi. Chouette se dit Monsieur Cryos Courtillot va l’écrabouiller.

Mais le temps a été maussade toute la journée et il fait un peu froid chez Monsieur Cryos qui est frileux. Il pousse sa chaudière pour faire monter la température ; sans état d’âme, l’effet de serre c’est de la blague ! Merci Monsieur Courtillot de l’avoir démythifié !

Jean Jouzel explique, et on sent qu’il se lasse d’avoir à le faire une fois encore, ce qu’est l’effet de serre ; que l’accroissement, dans l’atmosphère, des teneurs en gaz à effet de serre d’origine humaine comme le CO2 correspond pour l’atmosphère à une énergie supplémentaire de 2,6 W/m2 . C’est un peu ajoute-t-il, comme si ayant froid chez vous, vous donniez un petit coup de pouce à votre chaudière. Ce Jouzel, vraiment il exagère et se fout du monde ricane Monsieur Cryos, tout le monde sait que la chaudière du climat c’est le soleil pas le gaz carbonique !

Néanmoins monsieur Cryos est fort aise de constater que depuis son intervention sur la chaudière, il fait une douillette température dans son salon.

Trop même car Monsieur Cryos qui a mal dormi la nuit précédente (le PSG a été battu par l’OM) et qui s’est ennuyé toute la journée s’assoupit ; il entend comme dans un brouillard la discussion se poursuivre. Soudain il entend Vincent Courtillot qui s’adresse à lui avec véhémence :
« Croyez vous vraiment, Monsieur Cryos que s’il fait plus chaud chez vous c’est par ce que vous avez poussé votre chaudière ? Le soleil, le soleil Monsieur Cryos ! Vous savez très bien que dans votre salon la température change tout le temps : il fait plus froid la nuit qu’à la lumière du jour grâce au soleil, qu’elle change d’un jour à l’autre selon que le soleil inonde votre baie vitrée ou qu’il soit voilé par les nuages que, toujours en fonction du soleil, elle change de mois en mois de saison en saison. Alors qu’importe votre chaudière monsieur Cryos oubliez la. Le soleil Monsieur Cryos, le soleil, le soleil, le soleil……

Monsieur Cryos se réveilla brutalement. Mais alors je peux éteindre ma chaudière se dit-il encore un peu endormi. Puis en sueur : vingt dieux qu’est ce qu’il fait chaud ici je vais baisser la chaudière … Puis presque réveillé : mais il m’a dit des conneries ce mec, bien sur que c’est à cause de la chaudière qu’il fait si chaud…..

A l’écran, à la demande d’Yves Calvi Jean Jouzel concluait : « il s’agit de physique élémentaire, les propriétés des gaz à effet de serre on les connaît ; leur capacité d’absorber le rayonnement infra rouge se mesure en laboratoire ; on sait, et je me répète, que leur accroissement du fait des activités humaines correspond à un gain d’énergie de 2;6 W/m2. Il est ascientifique de dire que cela ne pèse pas sur la température. On sait en outre que les variations du rayonnement solaire(c’est aussi de la physique élémentaire ) induisent des variations d’énergie 20 fois plus faibles ; on sait aussi que l’on ne peut pas compter sur un phénomène de saturation au fur et à mesure que croissent les teneurs en gaz à effet de serre : la planète Venus dont l’atmosphère est à 95% faite de CO2 a une température de 460°, c’est de la physique expérimentale.

Mais alors, il a raison ce Jouzel ! Monsieur Cryos courut baisser sa chaudière pour avoir moins chaud, mais aussi pensa-t-il pour la première fois pour diminuer sa production de gaz carbonique….