Menu déroulant

 [Sommaire] - [Précédent] - [Suivant]

Dossier sur le climat

Le Changement Climatique, que dit le GIEC?

Février 2004 - Dernière mise à jour Mars 2008

Les marges d'erreurs de la prévision se resserrent, il est essentiel d'agir, et sans tarder

XI - Même si certains peuvent trouver dans le Changement Climatique un bénéfice temporaire, les bouleversements seront négatifs pour la grande majorité des hommes ainsi que pour le monde végétal et animal.

Figure 19 - a                                         

À l’opposé des scénarios non-interventionnistes, on peut décider, comme s’y sont engagés les états signataires de la Convention de Rio sur le climat, mise au point lors du sommet des chefs d’état en 1992, d’adopter une politique visant à limiter le changement de la composition de l’atmosphère à des valeurs plafonds. La figure 19-a montre une évolution des émissions permettant de stabiliser la concentration du gaz carbonique dans l’atmosphère à diverses valeurs : 450, 550, 650, 750 et 1000 ppm, l’évolution de cette concentration (figure 19-b) et celle de la température (figure 19-c). Les barres d’erreur sur ce dernier panneau indiquent l’incertitude sur la température calculée pour 2100, tandis que les losanges indiquent la température d’équilibre qui sera atteinte après des centaines d’années et se maintiendra pendant des milliers d’années. 

 

     

Figure 19b                                                                                 Figure 19c 

ppm : partie par million -

Gt C : Milliard de tonnes équivalent carbone

 

Variation de température par rapport à 1990 en °C  

Niveau de stabilisation éventuelle du CO2 en ppm  

Figure 20                                    

 

La figure 20 montre par exemple, que pour le scénario conduisant à un niveau de stabilisation de 800 ppm vers 2100, en 2100 (courbe verte), le réchauffement global serait compris entre 1,9 et 3,4°C.

A l'équilibre (courbe bleue), le réchauffement serait compris entre 3,1 et 7,6°C.

 

Mais répétons le, la principale source d'incertitude est : comment l'humanité réagira-t-elle à l'avertissement des chercheurs? 

 

Une seule chose est sûre: il est encore temps de réagir si on veut éviter le pire, mais le temps presse! 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Sommaire] - [Précédent] - [Suivant